Concert à deux orgues

2 novembre 2010 par Webmestre

 

Samedi 25 Décembre 2010 à 15h30
en l’église Saint Germain des Près – Paris 6e

Concert à deux orgues ?

 

Console du Grand-Orgue

A part les Concerti du Padre Soler et des Sonates de Bernardo Pasquini, il y a peu de littérature destinée explicitement à 2 orgues.

La présence habituelle de 2 instruments (voire plus) dans nombre d’églises italiennes et espagnoles peut pourtant permettre d’imaginer que l’utilisation simultanée des 2 instruments était une pratique courante.

Nous avons donc tenté de concocter un programme qui mêlerait différentes façons d’adapter des pièces à notre duo.

Les Sinfonie Musicale de Ludovico Grossi da Viadana sont écrites « per ogni sorte di strumenti », et leur forme en 2 choeurs de 4 voix chacune se prête particulièrement bien à l’exécution par 2 instruments à clavier, il en est de même de la Canzon de Giovanni Gabrieli.

Le motet à double choeur d’Heinrich Schütz était aussi tentant à jouer à 2 orgues, chaque orgue tient alors le rôle d’un choeur. Les 2 passages à 4 voix solistes seront joués sur le grand orgue, pour avoir 3 plans sonores différents.

Le choral de Noël de Buxtehude Wie schön leuchtet der Morgenstern et la Ciacona de Pachelbel sont des pièces écrites pour orgue « seul », nous nous sommes amusés à les « mettre en scène » en alternant les interventions des deux instruments.

Enfin, pour le Concerto de Haendel, nous avons joué à mélanger les rôles, puisque l’orchestre sera tantôt le petit orgue, tantôt le grand, et nous avons même mélangé…les concerti, puisque les deux premiers mouvements sont ceux du Concerto opus 7 n°5, et les trois suivants sont extraits du Concerto opus 4 n°1.

 

Le programme

 

Ludovico Grosso da VIADANA (ca. 1560 - 1627)

La fiorentina
La Veronese
La Modenese
La Mantovana
(extr. des Sinfonie Musicali)

Heinrich SCHUTZ (1585 - 1672)

Lobe den Herren, meine Seele, und vergiss nicht was er dir Guts getan hat (ps 103) "Bénis le Seigneur, ô mon âme, n'oublie aucun de ses bienfaits"

Giovanni GABRIELE (1557 - 1612)

Canzon noni toni, a 8

Dietrich BUXTEHUDE (1637 - 1707)

Wie schön leuchtet der Morgenstern "De quel éclat luit l'étoile du matin"

(BuxWV 223)

Johann PACHELBEL (1653 - 1706)

Ciacona en fa mineur

Georg Friedrich HAENDEL (1685 - 1759)

Concerto pour orgue

1/ Allegro ma non troppo, e staccato - 2/ Andante Larghetto, e staccato - 3/ Allegro - 4/ Adagio - 5/ Andante

 

Les interprètes


Anne-Marie Blondel

 

 

Anne-Marie Blondel
découvre l’orgue avec André Isoir, et étudie durant 8 ans avec lui au conservatoire de musique d’Orsay. Elle poursuit ensuite sa formation avec Jean Boyer au CNR de Lille (1er prix en 1985). Puis, avec Odile Bailleux, elle approfondit sa connaissance et sa pratique de la musique ancienne ; elle entreprend aussi l’étude du clavecin et de la basse continue avec Michèle Dévérité.

 

Titulaire des grandes orgues de St Germain des Prés à Paris depuis 1996, elle enseigne l’orgue, le clavecin et la basse continue au CRD de Fresnes. Membre fondateur du groupe d’improvisation libre L’Attachement des Bobines, elle encadre aussi des ateliers de découverte musicale pour les petits, basés sur l’improvisation.

 

 

 

 

 

Dès son plus jeune âge, Jean-Luc Ho est passionné par les claviers anciens. Il commence à huit ans l'apprentissage du clavecin et s'initie à l'orgue puis au clavicorde.
Diplômé du conservatoire de Paris, il reste marqué par l'enseignement de Blandine Verlet.
Depuis 2004 professeur de clavecin à l’école de musique de Franconville (Val d’Oise), il se produit en récital au clavecin et à l’orgue et se joint volontiers à des ensembles tels La Rêveuse, Pygmalion, Fuocco & Cenere.
http://www.jeanlucho.com