Concert d’orgue à quatre mains

3 novembre 2010 par Webmestre

 

Dimanche 28 Novembre 2010 à 15h30
en l’église Saint Germain des Près – Paris 6e

Mozart et l'orgue

L’orgue est à mes yeux et à mes oreilles le roi de tous les instruments.

Les témoignages de Mozart organiste virtuose sont nombreux, on sait qu’il joua de nombreux orgues célèbres. Il connaissait l’oeuvre de clavecin et d’orgue de Bach et a transcrit pour trio à cordes certains mouvements des Sonates en trio. Mais il faut bien reconnaître que ses compositions pour orgue sont peu nombreuses.

Nous vous proposons un programme de transcriptions de quatuors à cordes, et d’oeuvres composées la dernière année de sa vie : des extraits de son dernier opéra, Die Zauberflöte, composé en 1791, et les deux Fantaisies en fa mineur, datant de la même année.

Ces Fantaisies portent le nom de « Pièces pour un mécanisme d’orgue pour une horloge » : l’orgue mécanique relié à un mécanisme d’horloge s’était beaucoup perfectionné au XVIIIème siècle, et beaucoup de compositeurs écrivirent pour lui (CPE Bach, Quantz, Haydn, puis Beethoven).

Elles furent commandées à Mozart par le comte Deym-Müller, et devaient tenir lieu de musique funèbre dans une salle d’exposition à la mémoire d’un célèbre maréchal mort en 1790, où l’on trouvait un portrait grandeur nature en cire de ce personnage. L’instrument était assez important : une dizaine de jeux, des jeux d’anches, possibilité de registrer en 16’. Ces instruments ont disparu, les autographes également, il ne nous reste que des copies sur quatre portées, qui ont donné la version à 4 mains que nous jouerons aujourd’hui.
(d’après M. Roubinet Guide de la Musique d’Orgue)

Le programme : Wolfgang Amadeus MOZART (1756 -1791)

Die ZauberFlöte (La Flûte enchantée)

  • Ouverture
  • Air "Der, welcher wanden diese Strasse voll Beschwerden" (sur la mélodie du choral Ach, Gott, vom Himmel sie’h derein- Ah Dieu, du ciel jette un regard vers nous)
  • Air "Wie stark ist nicht dein Zauberton" (extrait de l'acte I) :
    O flûte bien aimée, ton jeu a le pouvoir d’inspirer de la joie aux animaux sauvages !

Final du Quatuor à cordes en ré mineur KV 421
Allegretto ma non troppo
(Transcription André Isoir)

Final du Quatuor à cordes en ré mineur KV 173
(Transcription André Isoir)

Fantaisie en fa mineur KV 594
Adagio - Allegro - Adagio

Thema con variazoni en fa majeur KV 253
(Transcription André Isoir)

Fantaisie en fa mineur KV 608
Allegro - Andante - Tempo primo


"Un grand merci à André Isoir pour ses
précieuses transcriptions de quatuors à corde."

Les interprètes

Anne-Marie Blondel

 

 

Anne-Marie Blondel
découvre l’orgue avec André Isoir, et étudie durant 8 ans avec lui au conservatoire de musique d’Orsay. Elle poursuit ensuite sa formation avec Jean Boyer au CNR de Lille (1er prix en 1985). Puis, avec Odile Bailleux, elle approfondit sa connaissance et sa pratique de la musique ancienne ; elle entreprend aussi l’étude du clavecin et de la basse continue avec Michèle Dévérité.

 

Titulaire des grandes orgues de St Germain des Prés à Paris depuis 1996, elle enseigne l’orgue, le clavecin et la basse continue au CRD de Fresnes. Membre fondateur du groupe d’improvisation libre L’Attachement des Bobines, elle encadre aussi des ateliers de découverte musicale pour les petits, basés sur l’improvisation.

 

 

 

 

Haru YAMAGAMI
Haru Yamagami est née à Hiroshima. Après avoir travaillé le piano avec son père, elle entre à la Elisabeth University of Music de sa ville natale où elle fait ses études musicales, notamment l'orgue et le chant grégorien. Au printemps 1979, elle obtient la licence de son université et en automne, gagne le 2ème Prix du Concours d'orgue de Tokyo-Yokohama.

 

Arrivée en France en 1981 pour se perfectionner avec André Isoir aux Conservatoires d'Orsay et de Boulogne-Billancourt elle obtient les 1er Prix en 1982 et en 1983. Parallèlement elle suit l'académie de musique classique française de Michel Chapuis à Pierrefonds et de musique baroque espagnole de Francis Chapelet en Castille.

 

Elle se produit dans plusieurs pays en Europe, au Japon ainsi qu'à Hawaï et elle a enregistré pour la NHK (la Radio-Télévision japonaise) et Radio France. Elle enseigne l'orgue au Conservatoire de Nanterre depuis 1987 et elle accompagne également la Maîtrise de Danse Dominique Solane.