Récital à deux clavecins

5 novembre 2010 par Webmestre

 

Dimanche 19 Septembre 2010 à 17h00
en l’église Saint Rémy de Vanves

Le programme

Johann Sebastian BACH (1685 -1750)

Concerto pour 2 clavecins en do mineur BWV 1060
Allegro - Adagio – Allegro

Bach a écrit 3 concerti pour 2 clavecins, cordes et continuo.
Celui que nous entendrons ce soir est un arrangement par Bach d’un concerto pour violon et hautbois.

François COUPERIN (1668 -1733)

Allemande à deux clavecins (2ème livre)
Musète de Taverni (3ème livre)

L’œuvre principale de François Couperin, organiste et claveciniste, est destinée au clavecin, 240 pièces groupées en 4 livres.
Ces 2 pièces sont écrites dès l’origine pour 2 clavecins.

Chaconne (extr. Concerts Royaux)

Concerts Royaux : « Je les avais faits pour les petits concerts de chambre, où Louis quatorze me faisoit venir presque tous les dimanches de l’année…en 1714 et 1715 »
Ils ont été publiés par Couperin en 1622, sans précision quant à l’instrumentation : la même pièce peut donc être jouée au clavecin seul, ou ce dernier pour la ligne de basse, la main droite réalisant le continuo et un autre instrument jouant la partie de main droite .
Chaque concert est composé d’un prélude, de danses et de pièces diverses.

Johann Sebastian BACH (1685 -1750)

Trois Contrepoints extraits de l'Art de la Fugue BWV 1080

L’Art de la fugue est une œuvre qui représente l’apogée du style d’écriture de Bach, sa grande maîtrise du contrepoint.
De nombreuses questions demeurent la concernant, car le compositeur est mort avant d’avoir pu en superviser l’édition : 12 fugues et 2 canons ? 14 fugues et 4 canons ? Ouvrage théorique, ou destiné à être joué ? Achevé ou non ?…

Johann Ludwig KREBS (1713 -1780)

Concerto pour 2 clavecins en la mineur
[Allegro] - Affettuoso – Allegro

Le concerto pour clavecin est un genre qui est né et s’est développé en Allemagne au XVIIIe siècle. Le premier exemple est le 5e Concerto brandebourgeois de J.S. Bach dont la première version date de 1719. Suivirent vers les années 1730 les 7 concertos pour clavecin ainsi que les concertos pour deux, trois et quatre clavecins Les fils de Bach adoptèrent aussitôt ce genre si bien que jusqu’à 1750 il resta l’apanage exclusif de la famille Bach.
La deuxième moitié du XVIIIe siècle marqua un formidable développement du concerto pour clavier avec l’école de Berlin et d’Allemagne du Nord autour de C.P.E. Bach, et notamment à Dresde : la ville était propice à l’élaboration de concertos. L’orchestre de la cour réunissait des musiciens de très haut niveau parmi les meilleurs d’Europe. D’autre part une forte tradition existait autour des instruments à clavier. De nombreux facteurs d’instrument talentueux étaient établis en Saxe. Plusieurs clavecinistes importants séjournèrent à Dresde: C. Petzold, W.F. Bach, J.G. Goldberg, G.H. Homilius. L’intérêt de la cour de Dresde pour le concerto et en particulier pour deux clavecins semblait manifeste. Déjà en 1729 l’organiste et Compositeur de la chambre C. Petzold écrivit une collection de 25 Concerts pour le clavecin (non accompagné). De même, W.F. Bach composa à Dresde au moins deux concertos pour clavecin. La visite que J.S. Bach fit à Dresde en 1736 put aussi être l’occasion de jouer devant la cour le concerto pour deux clavecins et cordes BWV 1062 en compagnie de Wilhelm Friedemann.
J.L. Krebs, l’un des élèves préférés de Bach, se produisit à son tour devant la cour en 1753 avec “un duo réussi pour deux clavecins, écrit à cet effet”.

Les interprètes

Aurélien Delage, lauréat de trois premiers prix avec distinction au CNSMD de Paris (Clavecin, basse continue & traverso), se produit depuis avec Olivier Baumont, François Guerrier et les ensembles La Chapelle Rhénane, Il Gardelino et Le Concert Spirituel, dans différents festivals en France et à l’étranger (Belgique, Biélorussie, Pologne, Suisse et U.S.A.).
Son premier disque en soliste consacré aux clavecinistes de Louis XIV est publié aux éditions des chants de la Dore.
Passionné d’instruments anciens, il est à l’initiative avec Guillaume Rebinguet de la construction d’un orgue renaissance dans l’église abbatiale de Saint-Amant-de-Boixe (Charente).
Il enseigne actuellement le clavecin au CNR de Bordeaux, et la flûte traversière baroque à l’Académie de Musique Ancienne de Lisieux.
http://aurelien-delage.blogspot.com/

Dès son plus jeune âge, Jean-Luc Ho est passionné par les claviers anciens. Il commence à huit ans l'apprentissage du clavecin et s'initie à l'orgue puis au clavicorde.
Diplômé du conservatoire de Paris, il reste marqué par l'enseignement de Blandine Verlet.
Depuis 2004 professeur de clavecin à l’école de musique de Franconville (Val d’Oise), il se produit en récital au clavecin et à l’orgue et se joint volontiers à des ensembles tels La Rêveuse, Pygmalion, Fuocco & Cenere.
http://www.jeanlucho.com